Le boeuf Argentin

BA

Une légende qui s’effondre.

Nous ne pouvions pas aller en Argentine sans parler du bœuf argentin, qui est réputé mondialement. La production du bœuf en Argentine était très élevée, en effet ces grandes étendues de terre étaient propices au développement d’un tel élevage. De plus la pampa Argentine en plus d’être une région, désigne les terres de cette région. Ce sont des grandes prairies verdoyantes, qui contiennent ce qu’il faut pour nourrir les bœufs mais aussi l’espace nécessaire pour qu’ils se développent dans les meilleures conditions possibles.

Seulement en dégustant du bœuf, nous avons constaté une grande inégalité dans le goût des viandes. Nous nous sommes donc penchés sur la question. Depuis quelques années, le soja a fait son apparition en Argentine, pour la richesse de certains agriculteurs. Pourtant, en plus des laisser pour compte, cette arrivée nuit à la qualité de la production du bœuf. Quelques trois millions d’hectares consacrés à l’élevage ont été reconvertis dans la culture de soja entre 2005 et 2008, soit une baisse de 10% de la superficie dédiée à l’élevage. Malheureusement depuis, le phénomène ne fait qu’augmenter. En effet toutes les terres qui étaient destinées à nourrir les bœufs sont désormais dédiées à la culture du soja. L’argentine n’est plus le premier exportateur de viande bovine.

Les argentins le savent et ce changement se répercute aussi dans les prix. Le bœuf est plus rare, et devient donc plus cher. Les argentins qui ont l’habitude de consommer une grande quantité de viande, plus de 50 kilogrammes par an par habitant, le ressentent fortement.