La feria

F

Devant le fameux cimetière de Buenos Aires, qui a des airs de Père Lachaise, une feria. En argentine, il ne s’agit pas de taureaux, mais d’un marché en plein air. Un joli marché rempli de petites trouvailles. On y trouve toutes sortes de choses: des tasses à maté (infusion traditionnelle à base d’herbe), des guitares électriques en Plexiglas, des marionnettes de doigts colorées. Ces stands sont remplis d’imaginations, de créativités et de couleurs.

Nous marchions depuis un long moment, alors pour ne pas vous mentir, on a regardé tous ces détails après notre déjeuner. Nous nous précipitons donc vers les stands de nourriture. Deux d’entre eux attirent notre attention : un avec une « parrilla » improvisée, l’autre avec une boîte en polystyrène.

De la boîte on tire un je ne sais quoi, entre la fougasse et l’empanadas géante. Pas de génie, mais c’est plutôt agréable , farçis avec jambon, olives et tomates .

De la « parrilla » , on choisit une spécialité : le « choripan ».  Le « choripan » comme on l’appelle en Argentine est un sandwich à base de chorizo et de pain. Je m’explique : le « chorizo » est une saucisse, genre chipolata mais très parfumée ; et le « pan » du pain baguette. Le sandwich n’est pas très gros, une saucisse coupée en deux et snackée sur la « parrilla » et mise dans du pain.  Oui, bon, on l’a francisé en rajoutant des tomates, de la salade et de la sauce, mais c’était très bon !

Adresse : Buenos Aires, Recoleta, Plaza Francia (en face du « cementerio »)
Prix : ~45 $Ar (≈7 €)/ Choripan, Torta frita, cerveza, pour deux.
En une cuillère : La feria est l’endroit idéal pour manger un dimanche après-midi assis dans l’herbe à écouter des concerts en plein air ou encore pour regarder des spectacles.