El Desnivel

DES

Si vous connaissez Buenos Aires, vous connaissez Puerto Madero et San Telmo. Sinon, ce sont deux des quartiers de Buenos Aires, l’un offre une promenade agréable au bord de l’eau et l’autre dans des ruelles remplies de maisons basses de style andalou ; cœur historique de la ville.

Après une longue promenade en plein soleil dans Puerto Madero, l’ombre de San Telmo repose. Le soleil donne faim. On ouvre le guide du routard, un peu perdu dans ce nouveau continent. On ne le fera plus (ou presque) le but est de se laisser guider par nos papilles et non celles des autres.

On atterrit devant El Desnivel, dans le quartier de San telmo ; après avoir contemplé les maisons rappelant Cuba et le street art rempli d’histoire, coloré et vivant.

El Desnivel, on y vient  pour manger de la viande. La parrilla (barbecue local) vous tente dès l’entrée : les braises, les morceaux de viande, le cuisinier avec ses mains spectaculaires.

Les tables sont nappées d’un vichy rouge. Le sel, poivre, vinaigre et huile d’olive sont dans des contenants en plastique couleur pastel, qui ressemblent à de la dinette. Le serveur soupire au bout de notre millième question en espagnol approximatif, mais il répond.

Les empanadas sont plutôt bonnes, même si l’une des deux était froide.
La viande : on apprend la différence entre « lomo bife » et « chorizo bife ».« Lomo bife » est une partie très tendre de la viande. Vous pouvez faire l’erreur de la demander bien cuite, elle sera à point. On l’aurait préférée saignante, mais notre niveau d’espagnol nous a joué des tours. Le « chorizo bife » : un faux filet cuit sur sa peau, très bon, mais rien à voir avec le « lomo bife ».
Et pour finir un vin, très agréable : un malbec, un peu chaud, dommage.

Adresse : Defensa 855, Buenos Aires, Argentine
Prix :
~260 $Ar (≈40 €)/ Empanadas, viandes, vin, pour deux.

En une cuillère :
Tester le croustillant de la chair fondante du « Lomo bife » accompagné d’un Malbec, Reserva Del Fin Del Mundo, 2011.